30.8 C
Yaoundé
9 décembre 2022
Les Visages dAfrique – site d'information
Home » Cérémonie d’unité africaine célébrée à Nouakchott : Une bonne leçon pour les dirigeants du Football camerounais.
Actualité Politique Sports

Cérémonie d’unité africaine célébrée à Nouakchott : Une bonne leçon pour les dirigeants du Football camerounais.

Initialement quatre rivaux électoraux, mais désormais unis dans un seul but, Jacques Anouma, Patrice Motsepe, Augustin Senghor et Ahmed Yahya se sont mis d’accord à Rabat, au Maroc, et ont confirmé lors d’une cérémonie d’unité africaine qui s’est tenue au Palais des Congrès de Nouakchott, en Mauritanie, une nouvelle orientation proposée pour la CAF et le football africain pour l’avenir.

En présence du président de la FIFA Gianni Infantino, de plusieurs membres du Conseil de la FIFA et du Comité exécutif de la CAF, ainsi que de plus de 20 présidents d’associations membres africaines, les quatre dirigeants ont réaffirmé que ce qui les unit est beaucoup plus fort que ce qui pourrait les diviser. C’est la raison pour laquelle il a été décidé qu’ils devaient unir leurs forces et former une équipe sous la direction de Patrice Motsepe en vue des élections présidentielles de la CAF qui doivent avoir lieu le vendredi 12 mars à Rabat, au Maroc.

La base d’un programme commun, inspiré du manifeste initial des quatre candidats, est en cours de formation et comprendra la contribution de toutes les associations et parties prenantes membres africaines dans un processus participatif et inclusif.

« Je suis ravi que la FIFA ait pu contribuer, même si ce n’est qu’un peu, à ce moment crucial pour le football sur ce grand continent », a déclaré le président de la FIFA Gianni Infantino à l’issue de l’événement. « L’accord conclu par les candidats est un signal fort pour l’Afrique, mais aussi pour le monde. L’Afrique est présente et est un acteur clé pour l’avenir du football mondial. C’est aussi un signe d’unité et d’engagement pour amener le football africain au plus haut niveau où il devrait être. Une Afrique unie derrière une vision et un projet concrets est plus forte. Unis, nous sommes plus forts. C’est ce que nous ont dit les associations membres africaines au cours des dernières semaines, et je suis donc sûr qu’elles sont également très heureuses en ce moment. Il y a de grands défis à relever, mais aussi de grandes opportunités, et je garantis le soutien et l’encouragement de la FIFA à les relever, en particulier en fonction des objectifs de FIFA Forward liés à l’investissement dans les infrastructures, à la bonne gouvernance, au développement et aux compétitions. »

Patrice Motsepe, le candidat restant à la présidence de la CAF, a déclaré: « Le football africain a besoin de sagesse collective, mais aussi du talent exceptionnel et de la sagesse de chaque président de chaque pays et de chaque association membre. C’est ce qui me donne confiance. Lorsque nous travaillerons tous avec l’expérience, le talent et la passion, le football en Afrique connaîtra un succès et une croissance qu’il n’a pas connu dans le passé. Il nous faut tous.

« Le football a une contribution unique à apporter », a-t-il ajouté. « Les joueurs les plus populaires viennent d’Afrique. L’Afrique a prouvé maintes et maintes fois que nous avons un talent donné par Dieu parmi les acteurs de ce continent. Les hommes, les jeunes joueurs et les joueuses sont également à l’avant-plan. C’est merveilleux d’avoir de bons plans et idées, c’est encore plus merveilleux d’avoir de la passion. Notre objectif doit être que l’un des pays remporte la Coupe du Monde. Je pense que cela arrivera bientôt. Le talent est là. Il sera essentiel d’investir continuellement dans les jeunes et les académies et de rendre les compétitions mondialement compétitives. Nous avons besoin que le secteur privé s’implique dans les ressources financières. L’engagement d’améliorer et de continuer à investir est là et la transparence de la gouvernance est une excellente base.

L’enthousiasme de M. Motsepe a également été égalé par Ahmed Yahya, président de la Fédération mauritanienne de football (FFRIM), qui a accueilli l’événement le jour de la finale de la Coupe d’Afrique des Nations U-20 de la CAF 2021. « Nous sommes ici pour être unis et pour être ensemble pour le progrès du football africain », a-t-il déclaré. « Quand j’ai commencé ma campagne, ‘Ensemble, pour le football africain’, j’y ai vraiment cru, et nous avons vraiment dû travailler ensemble. J’ai dû mettre mes connaissances, mon savoir-faire et mon dynamisme au service du football africain. Je n’ai eu aucun problème à m’asseoir à la table avec mes amis candidats pour discuter d’un ordre du jour commun. Personne ne nous l’a imposé. Chacun de nous est autonome. Mais c’était une bonne initiative, car c’était la solution pour se réunir, travailler ensemble et chercher un avenir meilleur pour le football africain, sans qu’il s’agit d’une question de positions. Nous avons discuté de nos programmes et nous avons décidé d’en créer un commun. Il s’agit donc d’un programme commun qui améliorera le football africain.

Pour Jacques Anouma, l’ancien président de la Fédération ivoirienne de football (FIF), ce nouveau partenariat offre une unité qui a jusqu’ici échappé à l’Afrique. « Je suis heureux d’être ici avec vous pour célébrer l’unité de la famille du football africain », a-t-il déclaré. « C’est une décision qui a été discutée entre nous quatre, et la position dès le départ était de nous assurer que nous allions vers l’unité dans cette élection, parce que nous étions déjà assez fatigués de tout ce qui a été dit au sujet de la CAF. Cette unité s’est construite autour d’un programme commun que nous voulions tous. Je partage pleinement cette idée de se réunir, de partager nos expériences et notre intelligence. Ce serait une bonne chose pour notre passion commune. Je soutiens pleinement cette initiative et je l’encourage.

Augustin Senghor, le président de la Fédération sénégalaise de football (FSF), s’est également réjoui des défis qui se présenteront et de la nouvelle voie du football africain. « Je tiens à vous remercier d’avoir accepté que je suis l’un des vôtres et surtout que nous allons vers cette aventure qui peut demain changer le visage de la CAF, at-il dit. « Une fois que c’est décidé, c’est décidé. Nous serons derrière l’élu, Patrice, pour l’aider à réussir, non pas pour lui, mais pour tout le football africain. »

Source : FIFA.COM

Facebook Comments Box

Related posts

Organisation des Ixes Jeux de la Francophonie 2021 : Le Cameroun ne pourrait pas se porte candidat ?

Leonard FANDJA

L’adresse du Chef de l’Etat du Cameroun à la nation

Leonard FANDJA

Bientôt sur votre chaîne préférée : Yayato

Leonard FANDJA

Leave a Comment