30.8 C
Yaoundé
9 décembre 2022
Les Visages dAfrique – site d'information
Home » Conseil des Notables (YÀKOU) de la Communauté Bandounga de Yaoundé : Le chef de la communauté a nommé, et le Président aussi.
Actualité Culture et Sociétés

Conseil des Notables (YÀKOU) de la Communauté Bandounga de Yaoundé : Le chef de la communauté a nommé, et le Président aussi.

                Le Chef de la Communauté Bandounga des Régions du Centre, Sud et Est, Mouanfeu NDJIKÔ NKOUINDJIN Maurice a récemment désigné Tagni Mbeuyo Jean comme le nouveau Président du Conseil des Notables de la Communauté Bandounga de Yaoundé.

Après le décès de l’ancien Président du Yakou MENKAM NGAMEN (Père Salvador) survenu le 29 octobre 2019 à Yaoundé, le Chef de Communauté a dans sa liberté discrétionnaire comme prévoit ses prérogatives, nommé TAGNI MBEUYO JEAN comme le nouveau Président du YAKOU. Et comme le prévoit les textes du dit Conseil des Notables de la communauté Bandounga de Yaoundé, ce dernier a, au cours de la séance du 18 juin courant, dévoilé la liste des membres du Bureau Exécutif qu’il a formé comme le veut une fois de plus les textes. Le bureau Exécutif du YAKOU de Yaoundé se présente comme suit :

  • Président nommé par le Chef de la Communauté : TAGNI MBEUYO JEAN.

La suite, nommée par le nouveau Président :

  • Vice-Président : MBEU’NGAZEU YOTCHOU Jean Paul ;
  • Conseiller Spécial du Président : MBEU KWEBOU WANDJI Jean Pierre ;
  • Ordonnateur des tours de tontine : TÂ’NDEU NDJA TA NJANTOU TCHAMIMOU Grégoire ;
  • Secrétaire Général : NJI NGAMGA Richard Blaise ;
  • Secrétaire Général Adjoint : M. TANGA Louis Jacquinot ;
  • Commissaire Aux Comptes : MBEU KWEBOU FANDJA Léonard ;
  • Commissaire Aux Comptes Adjoint : NDJA SAH TCHALEU Gilbert ;
  • Trésorier : SAH SOUMINDÔ TANKOUA MOUSSA
  • Censeur : M. NYOBO François OMO.

Une brève cérémonie d’installation a aussitôt eu lieu au cours de la séance du jour. Le Chef de la Communauté, Mouanfeu Ndjikô Nkouindjin Maurice à la tête de la communauté depuis 1978 a prescrit au nouveau Président, la redynamisation et le rayonnement du Conseil des Notables Bandounga à Yaoundé. Le nouveau Président a quant à lui, déroulé sa feuille de route qui se résume en la consolidation des acquis et, de rendre plus prospère cette association.

La communauté Bandounga de Yaoundé

                Cette communauté existe depuis plus de 60 ans. Son tout premier chef était MOUANFEU NGUEYA Kredzang, ensuite MOUANFEU NDJIKÔ NKOUINDJIN Maurice en poste depuis 1978. Il faut préciser qu’à Bandounga comme dans le groupement Bangangté et ailleurs, le Chef seul désigne de manière discrétionnaire, son Représentant. Cependant, ailleurs, c’est par élection au sein de la communauté ; et une autre procédure consiste en ce que la communauté propose quelques noms et le Chef  choisira en toute indépendance et discrétion.

                La communauté Bandounga de Yaoundé qui comprend Babitchoua et Baloua qui ont choisi de faire cavalier seul, a plus de 10 associations. Selon l’organigramme de la Communauté, le Chef trône au sommet ; juste en dessous de lui, il y a le Conseil Supérieur Bandounga de Yaoundé (CONSUBAY) chargé de la coordination des activités des associations relevant de cette communauté à Yaoundé ; en dessous du CONSUBAY, il y a les Mandjoh et les associations des femmes et culturelles. En dessous  du Chef de la Communauté et de manière parallèle au CONSUBAY, il y a d’abord la Chambre des 9 Notables et en-dessous, le Conseil des Notables.

Les difficultés

L’esprit hégémonique dérange de toute part. Aussi bien au village que dans la diaspora. Certains oublient que Babitchoua comme Baloua pouvaient être assimilés à Bapoumpa ou Babou dans le groupement Bangangté où les chefs se reconnaissent du dit groupement. Encore que ce n’est pas le chef supérieur de Bangangté qui vient prendre les décisions dans ces villages ; les chefs y sont et exercent leur autorité en toute indépendance. L’essentiel étant le respect mutuel. Puisse les gens du groupement Bandounga en général s’inspirer de cet exemple et savoir que la voie la plus importante pour acquérir des galons est d’investir dans son village. Les querelles intestines alimentées par la corruption des autorités administratives freinent le groupement Bandounga et font en sorte que Bandounga qui est le quartier latin du département du Ndé n’a pas encore eu son Ministre.

Facebook Comments Box

Related posts

Nécrologie : L’Evêque est allé retrouver son successeur

Leonard FANDJA

Guerre en Ukraine : Une chance pour l’Afrique ?

Leonard FANDJA

AIFC EVENTS 2018 : Une opportunité à saisir à tout prix !

Leonard FANDJA

Leave a Comment