20.9 C
Yaoundé
29 janvier 2023
Les Visages dAfrique – site d'information
Home » La musique camerounaise en deuil : The International Show man number 1 is no more.
Actualité Culture et Sociétés Education et Santé Politique Sciences et Technologies

La musique camerounaise en deuil : The International Show man number 1 is no more.

La nouvelle de la mort de l’Artiste international camerounais Ekambi Brillant est tombée comme un couperet pour ses admirateurs et amis que nous sommes.

La nouvelle est tombée comme un couperet pour les Admirateurs et Amis de longues dates d’Ekambi Brillant comme moi. Qu’il me soit permis de dire effectivement que j’étais non seulement un admirateur de Mot’à Mwenya, mais j’étais aussi un de ses amis depuis de longues dates ; mon confrère Blaise Essengue qui était son homme de main lors de ses passages à Yaoundé peut le confirmer.

Mon amour pour les chansons d’Ekambi Brillant ne date pas d’aujourd’hui, mais depuis ma tendre enfance, et mes camarades d’internats à Mbanga au Collège Saint Jean ou de classe à Alfred Saker à Douala, peuvent aussi le témoigner. En 1995 quand ma femme accouche de ma fille Ruth Anaïs, je l’invite à la maison pour venir voir l’enfant, tout comme avec l’Artiste de regrettée mémoire Bel’A Njoh et Hama Hadam Bello. Quantre ans plus tard, lors de son passage à Yaoundé au Kaba’ngondo de Nana Payong puisqu’il en avait pour tout le week-end, j’y ai emmené un soir, ma fille qui elle aussi avait été embarquée dans cet amour fou des titres d’Ekambi Brillant. Quelques semaine plus tard d’ailleurs, pendant que j’attendais mon épouse devant la boulangerie Calafatas où elle était entrée s’approvisionner en pains, un vendeur ambulant est venu me proposer des CD. Tenez-vous tranquille, c’est ma fille de 4 ans qui lui demande : « Est-ce que vous avez Ekambi Brillant ? » Interloqué, le vendeur lui demande à son tour : « Quel âge as-tu ma fille ? » Tout ceci pour vous dire que ce ne sont pas seulement les gens de Pongo, de Dimbombari ou les Sawa tout court qui sont en deuil. Je porte le deuil d’un ami, d’une Star préférée comme assurément beaucoup d’autres à travers le monde entier. D’ailleurs je suis toujours à la recherche des photos et vidéos de son dernier passage à Yaoundé au Palais des Congrès où il m’a permis dans le cafouillage de la fin de chanter avec lui le titre à succès, « Cameroon Airlines » car l’homme était d’une rigueur exceptionnelle. C’est d’ailleurs en assistant à ses répétitions qu’on s’en rendait compte. Aladji Touré comme Richard Bona ou Pierre Paul Moubitang n’en diraient pas le contraire. Va l’Artiste ! Beaucoup de générations d’ici et d’ailleurs sont en deuil. Que le Dieu Tout Puissant t’accueille dans son Royaume où la lumière sans fin brillera pour toi.

Facebook Comments Box

Related posts

Rapport sur l’état de la lutte contre la corruption au Cameroun en 2017 : Pourquoi en ce moment ?

Leonard FANDJA

Lutte contre le faux et l’arnaque : Nous devons applaudir les responsables du Ministère des Transports du Cameroun.

Leonard FANDJA

NECROLOGIE : C’est lui qui fonda « Les Lions indomptable

Leonard FANDJA

Leave a Comment