24.6 C
Yaoundé
25 septembre 2022
Les Visages dAfrique – site d'information
Home » Mal des yeux : L’hôpital Magrabi ICO Cameroon Eye Institute d’Obak est toujours strès sollicité.
Actualité Culture et Sociétés Economie Education et Santé Sciences et Technologies

Mal des yeux : L’hôpital Magrabi ICO Cameroon Eye Institute d’Obak est toujours strès sollicité.

L’hôpital des yeux d’Obak dans la banlieue de Yaoundé tient toujours le haut du pavé.

Nous avons effectué une descente à Magrabi ICO Cameroon Eye Institute, autrement appelé « l’hôpital des yeux d’Obak » situé dans la banlieue de Yaoundé, mais dans l’arrondissement d’Okola dans le département de la Lékié. Ce lundi 08 août 2022, nous avons constaté que cet hôpital dont l’accord de siège avec le Cameroun signé pour 5 ans en 2016, a été renouvelé en 2021 pour 5 autres années, par le Ministre des Relations Extérieures Lejeune MBELA MBELA ; qu’il est toujours très sollicité. Le premier mandat ayant été bénéfique et fructueux pour les citoyens camerounais et de la sous-région Afrique centrale.

Comment s’y rendre ?

Pour ceux qui sont à Yaoundé ou en dehors de la cité capitale, il suffit de se rendre à l’ancienne gare routière de Douala située à Mokolo ; demander les voiture qui vont à l’hôpital des Yeux d’Obak et non celles qui vont à Okola même. Pour les voitures qui vont à l’hôpital des yeux, il n’ya pas de surcharge. Vous payez 1 000F chacun pour quatre places seulement ; un peu comme à Libreville au Gabon, mais à la seule différence qu’ici, l’utilisation de la ceinture de sécurité n’est pas exigée.

Fonctionnement

Il y existe plusieurs tarifs pour la consultation : le tarif classique (5 000F), Express (20 000F) et VIP (50 000F). Évidemment, le temps d’attente pour celui qui paie pour une consultation classique sera plus long ; c’est la raison pour laquelle ceux qui optent pour cette consultation s’arrangent à partir de chez eux à Yaoundé vers 5 heures ou 5 H 30 minutes du matin, pour faire partie de ceux qui seront reçus ce même jour. Quant à ceux qui paient pour une consultation Expresse, leur temps d’attente est court ; et pour ceux qui paient pour la consultation VIP, ils bénéficient du temps plus court et de meilleures commodités. A l’accueil, le patient sera orienté en fonction de sa pathologie. Il y existe plusieurs Unités. A l’unité de prise en charge des personnes souffrant du glaucome, vous y trouverez le Spécialiste de cette maladie dont la compétence et la notoriété est reconnue même par ses confrères. Dans cette unité, nous avons trouvé un malade qui au départ, avait souhaité se rendre en Europe pour se faire opérer du glaucome. Malheureusement pour lui, c’était pendant la période où la pandémie à corona virus dictait sa loi et les voyages interdits. Il s’est rendu malgré lui à Obak, où il a été opéré au laser depuis plus d’un an. Aujourd’hui, il se déclare satisfait. Il est venu ce jour pour le contrôle de routine conformément au rendez-vous avec le Spécialiste de la maladie. Il y existe aussi une lunetterie et un restaurant pour ceux qui ayant quitté leur domicile très tôt voudrais prendre soit un petit déjeuner ou un déjeuner. Dans cet hôpital, il vous est surtout conseiller d’être patient ; car le même Médecin peut pendant qu’il reçoit les client en consultation classique, aller s’occuper d’un patient VIP. Ce sur quoi l’hôpital insiste c’est que les patients respectent les rendez-vous, ainsi que les horaires de prise de médicaments pour des résultats à la dimension de la réputation de cet hôpital. Ici, l’on vous prévient : «  Soyez toujours patients, » que ce soit à la caisse comme dans les unités d’examens médicaux. L’affluence de ce jour était particulier ; l’on y a vu beaucoup d’enfants, ce qui laisse deviner que les parents préparent déjà la rentrée des enfants. Pour ce qui est des lunettes, il est à noter qu’ici, il vous sera possible d’avancer pour le paiement des lunettes, quand bien-même le patient ne serait pas en mesure de payer d’un coup. Quelle soit votre pathologie, l’hôpital des yeux d’Obak vous réserve un accueil réconfortant, même si toute œuvre humaine n’est pas parfaite. Comme dit un proverbe africain, : « Celui qui meurt sans avoir planté un arbre a vécu pour rien, » l’on ne dira pas ça du multi-milliardaire Arabe Magrabi ayant réalisé cette œuvre ô combien bénéfique aux Camerounais.

plus court et de meilleures commodités.

Facebook Comments Box

Related posts

MINFOPRA : Les nouveaux Responsables installés

Leonard FANDJA

Patrimoine national : Le Minac fait les décomptes

Leonard FANDJA

FECAFOOT : Le Président Samuel Eto’o reçoit et félicite un Arbitre.

Leonard FANDJA

Leave a Comment