30.8 C
Yaoundé
9 décembre 2022
Les Visages dAfrique – site d'information
Home » Marchés de Bertoua : Le MINHDU lance la construction d’un marché moderne dans la ville
Actualité Economie Politique

Marchés de Bertoua : Le MINHDU lance la construction d’un marché moderne dans la ville

Célestine Ketcha Courtes s’affirme chaque jour d’avantage comme une des chevilles ouvrières de l’implémentation de la politique des grandes opportunités du Chef de l’Etat Son Excellence Paul Biya.

Les populations de Bertoua auraient-elles donné du  » tob’assi » (envoûté) à la Reine-Mère Machia Gub Celestine épouse Courtes ? Sinon, comment comprendre cette succession de voyages et de projets dans la ville de Bertoua ? En effet, après plusieurs réalisations rentrant en droite ligne de la politique des grandes opportunités annoncées par le Chef de l’Etat Son Excellence Paul Biya, l’accompagnement de la Communauté Urbaine, pour parler de la Mairie de la ville, dans le cadre du Programme « C2D Capitales Régionales » a déjà donné des résultats probants telles que la création d’un service de transport public dans la ville et la réalisation des voiries urbaines.

Sans s’arrêter en si bon chemin, la Reine-Mère, Ministre de l’Habitat et du Développement Urbain Célestine Ketcha épouse Courtes, a récemment fait amenagé 17 kilomètres de route urbaine à Bertoua, les services urbains de proximité et la construction de 36 boutiques déjà commercialisées. Et comme si cela ne suffisait pas, elle vient de lancer la construction d’un grand marché urbain au quartier Mokolo de Bertoua ainsi que l’aménagement des espaces de loisir dans la même ville.

La maquette du complexe commercial de Mokolo à Bertoua

Le marché de Mokolo à Bertoua

Rentrant dans le cadre de la politique de développement des cités camerounaises prescrites par le Chef de l’Etat en vue d’améliorer les conditions de vie des populations, la construction du marché de Mokolo à Bertoua est un grand complexe de 350 boutiques pour un coût total de 480 millions de francs CFA. Il comprendra une salle des réunions, une infirmerie et bien d’autres unités, toutes, pour améliorer les conditions de vie des populations. Comme dit ce proverbe africain :« Un tient vaut mieux que deux « tu auras. »« 

Facebook Comments Box

Related posts

Lutte contre le covid-19 : Phase 4 du projet du RIPREM dans le Ndé

Leonard FANDJA

Cameroun : La guerre de succession se poursuit ou alors a-t-elle déjà commencé ?

Leonard FANDJA

Abus de pouvoir et d’autorité au Cameroun : l’ACADEHLIB donne de la voix

Leonard FANDJA

Leave a Comment