30.8 C
Yaoundé
9 décembre 2022
Les Visages dAfrique – site d'information
Home » Mort du jeune Doudou Faye dans la Méditerranée : Qui ne risque rien n’a rien
Non classé

Mort du jeune Doudou Faye dans la Méditerranée : Qui ne risque rien n’a rien

La comparution du papa du jeune Migrant Doudou Faye(Qui rêvait d’être un Footballeur professionnel en Europe) au Tribunal au Sénégal, soulève les vagues et justifie pourquoi la France maintient au pouvoir des strapontins pour préserver ses intérêts.

Tout en coulant les larmes pour la mort du jeune Doudou Faye âgé de 14 ans dans la Méditerranée, Je voudrais m’offusquer de la réaction du gouvernement qui a interprété son papa pour homicide involontaire et complicité d’homicide. Car en effet ce comportement des autorités sénégalaises constitue les yeux doux à la France pour un 3ème mandat (Puisque C’est la mode) dans l’Afrique francophone. Cette attitude pour ceux et celles qui feignent de l’ignorer, est la preuve que les chefs d’État africains francophones sont les hommes-loges de la française. Et que la française à encore de longs jours devant lui. La preuve, la fabrication en ce moment d’un opposant à la carrure digne de celle d’un Laurent Gbagbo en la personne de Pascal Affi-Nguessan. En effet, l’arrestation factice de celui-là, un soumis sûr que la maffia françafricaine prépare pour l’avenir obéi à ce plan macabre et inavouable.

Le manque de personnalité

Le procès engagé contre le papa de Doudou Faye qui ne demandait qu’à essuyer ses larmes, démontre de manière indubitable, le manque de personnalité des dirigeants des pays francophones à l’exception de quelques uns qui ont, à l’instar de Joseph Kabila, ont pu s’inscrire dans la logique des anciens comme Laurent Gbagbo, Lemumba, Sankara, Um Nyobe, Sekou Toute pour ne citer que ceux-là. Car il est temps qu’un Chef d’État africain soit digne, propre et prêt au sacrifice suprême pour son pays comme Moussa Dadis Camara.

Les priorités

Puisque les strapontins de la France feignent de l’ignorer, les priorités avant d’engager des procédures contre les familles (puisqu’il s’agit d’une décision familiale) est d’améliorer dans les faits et non dans les discours, les conditions de vie des citoyens, et leurs droits à choisir véritablement leurs dirigeants par des élections justes et transparente. Pour ce faire, les dirigeants des pays francophones doivent d’abord prendre des mesures courageuses, notamment, créer leur monnaie, lancer de véritables appels d’offre pour des grands marchés qu’elles que soient le nombre des entreprises françaises en lice, libérer ces États de la soumission ayant pour conséquence toute priorité à la France, le retrait des bases militaires françaises en Afrique, la liberté de nouer les partenariats avec les pays de leur choix, la liberté de défini les politiques intérieures. Quand les Chefs d’états francophones d’Afrique auront résolu ces problèmes prioritaires, là, ils auront le droit d’interpeller les parents des Migrants qui meurent dans la Méditerranée à la recherche des conditions de vie meilleure..

L’Afrique aussi est un El dorado

Face à tout ce qui précède, ne prospèrent surtout en Afrique de nos jours, que ceux qui concèdent à fermer les yeux ou de collaborerer pour fossoyer l’économie, la politique, le bien-être des africains francophones. À moins d’accepter d’adhérer aux cercles ésotériques ou homosexuels comme la plupart de ceux-là qui, toute honte bue, écument les plateaux des télévisions et radios pour justifier l’injustifiable. Ceux qui n’appartiennent pas à ces ces cercles sont condamner à céder la place aux incompétents soumis et compromis malagré eux alors que l’Afrique est en réalité un El dorado. Comme dit ce proverbe africain : »La banane qui va mûrir, finira par mûrir. »N’est-ce pas que le Premier Ministre italien avait dit que la place des africains n’est pas en-dessous de la Méditérranée ? Que les dirigeants de ces Etats africains s’engagent ou cèdent la places à leurs compatriotes courageux, capables d’implémenter ces politiques.

Facebook Comments Box

Related posts

L’Economiste camerounais Guy Blaise NKAMLEU élu nouveau président de l’Association Africaine des Economistes Agricoles.

Leonard FANDJA

4ème session de plein droit du Conseil Electoral d’Elecam : Les listes de candidature mise à jour !

Leonard FANDJA

Lutte contre le Covid-19 : Le Ministère des Arts et la Culture en mode riposte

Leonard FANDJA

Leave a Comment