30.8 C
Yaoundé
9 décembre 2022
Les Visages dAfrique – site d'information
Home » Nécrologie : Le Général Asso’o n’est plus !
Actualité Education et Santé Politique

Nécrologie : Le Général Asso’o n’est plus !

Nécrologie : Le Général Asso’o n’est plus !

Tué par des rumeurs qui se rependaient comme une traînée de poudre il y a quelques jours, le Général de Division en Deuxième Section Benoît ASSO’O ÉMANE a finalement déposé les armes. Il vient de rendre l’âme au Centre Hospitalier de la Caisse (CNPS) au quartier Essos à Yaoundé où il se trouve depuis le 5 janvier dernier en provenance de l’hôpital général très tôt ce matin des suites maladie. D’après la source familiale qui confirme l’information, son corps a été déposé à la morgue Hôpital Général de Yaoundé.
Né le 21 juin 1937 à Essong dans la région du Sud, il est le fils d’EMANE ASSO Barnabé et de NNO ASSA’A Thérèse
Le 6 novembre 1959, il entre dans l’armée française. Peu après, il entre à l’EMIA, d’où il sort en 1961 avec le grade de Sou-Lieutenant. En 1963, il est admis à l’Ecole d’Application de l’Armée Blindée à Saumur en France. Dans les années 70, il présente des émissions militaires sur les antennes radiophoniques nationales. Puis en 1977, il suit à nouveau un stage mais cette fois-ci à l’Ecole de Guerre en Belgique.

le 29 décembre 1978, il est promu au grade de Lieutenant-Colonel. Nommé Commandant du Régiment du Quartier Général à Yaoundé le 05 novembre 1983, il est ensuite promu au grade de Colonel le 29 juin 1984, après avoir défendu valablement les institutions republicaines lors de la tentative avortée de coup d’Etat en avril 1984.

Le 13 avril 1989, il est promu au grade de Général de brigade. Le 17 juillet 1992, il est relevé de ses fonctions de Commandant du Quartier Général. Nommé par la suite Commandant de la huitième région militaire à Bertoua le 26 février 1993, il devient, le 06 septembre 1998, Commandant de la cinquième région militaire à Ngaoundéré. Le 25 septembre 2001, il est promu au grade de Général de division et nommé Commandant de la première région militaire.

Il s’en va ainsi laissant derrière lui toute une grande famille.

Paul CHOUTA (PC le TGV de l’info

Facebook Comments Box

Related posts

Pénurie d’eau à Yaoundé: La générosité de certaines élites soulage des consommateurs laissés à eux-mêmes.

Leonard FANDJA

Alerte variant indien !

Leonard FANDJA

Publication des primes des joueurs : L’ennemi ne dort jamais.

Leonard FANDJA

Leave a Comment