20.9 C
Yaoundé
29 janvier 2023
Les Visages dAfrique – site d'information
Home » Santé publique : Quand les certains s’attaquent aux faibles
Actualité Business Culture et Sociétés Economie Politique

Santé publique : Quand les certains s’attaquent aux faibles

Une fameuse Fondation fait la police depuis le 04 janvier 2023 dans les rues de Douala.

La publication de la Délégation Départementale de la Communication du Wouri a servi à l’opinion sur les réseaux sociaux, une publication faisant état d’une Fondation en état de légitime défense. En effet, la DDCOM du Wouri accompagne la Fondation Camerounaise des Consommateurs (FOCACO) dans sa lutte contre la vente des wiskies en sachet et en bidon.

Sommes-nous toujours en République ?

Le ministère de la Santé Publique, du Commerce et de l’Industrie avaient signé un arrêté interministériel en septembre 2014 ordonnant la fin de la production des wiskies en sachet et en bidon le 12 septembre 2016. Face aux doléances des producteurs et malgré la contestation des associations de la société civile, le gouvernement avait fait preuve de pragmatisme en accordant plusieurs moratoires à ces Producteurs qui pour le dernier fixait la date butoir au 31 décembre 2022. Cependant, c’est la FOCACO qui se met en branle depuis le 04 janvier pour saisir auprès des petits commerçants et brûler les wiskies en sachets. Quand on sait qu’il n’y a pas longtemps il existait un imbroglio dans le fonctionnement de la Police et de la Police municipale dont un acte du gouvernement est venu clarifier les choses, il y a lieu de s’étonner d’une telle dérive. Plutôt que de s’attaquer aux faibles (les petits commerçants), il serait plutôt « judicieux » pour la FOCACO de manifester devant les bureaux des autorités administratives ou alors devant les entreprises produisant le fameux produit. Nous n’ignorons pas l’impact négatif de ces produits sur la santé des camerounais et même sur l’augmentation du taux des décès au Cameroun. Il est seulement question de dire que chacun doit être à sa place et surtout remplir sa mission dans le souci de promouvoir la justice tout en préservant la paix. Pascal disait : « l’homme n’est qu’un roseau, le plus faible de la nature, mais c’est un reoseau pensant. »

Facebook Comments Box

Related posts

Journée Internationale de la Biodiversité : Danger sur les ressources de la planète.

Leonard FANDJA

Ouverture de la saison à Mbouda : Le message du public aux ennemis du peuple camerounais.

Leonard FANDJA

5ème Jeux de la Solidarité Islamique 2022 : La sélection du Cameroun est finalement arrivée en Turquie.

Leonard FANDJA

Leave a Comment